La Sèvre niortaise, rivière index du plan de gestion anguille

Afin d’évaluer l’efficacité des mesures de conservation et de restauration de l’espèce, le plan de gestion français prévoit la mise en place de suivis par “rivière index” pour chaque unité de gestion (UGA).

[mwm-aal-display]

Les “rivières index”

Ce dispositif est piloté par l’Agence Française pour la Biodiversité, sous l’appellation “monitoring anguille”. Pour le Comité de Gestion des Poissons Migrateurs Loire, côtiers vendéens et Sèvre niortaise, c’est cette dernière qui a été retenue comme “rivière index”, parmi les 9 sites nationaux.

Le PNR du Marais poitevin est le maître d’ouvrage du suivi sur demande du Préfet de bassin pour l’animation du dispositif « rivière index – Sèvre niortaise ». En effet, la Sèvre niortaise est connue historiquement pour son abondance en anguilles comme en témoignait le nombre important de pêcheries installées dans les moulins.

Un programme de rétablissement de la continuité écologique a été entrepris dès le début des années 80 et se poursuit encore aujourd’hui, permettant ainsi à l’anguille de coloniser l’ensemble du bassin.

En savoir plus

Objectifs de suivi

Le suivi mis en place sur la Sèvre niortaise permet de donner une image représentative de la production d’un marais atlantique, associé à un bassin fluvial de plus de 1 000 km². Ainsi, le suivi de l’espèce est basé sur la mise en place d’indicateurs par phase de vie de l’anguille.

Suivi des juvéniles (civelles et anguillettes)

Passe Civelles – Sophie Der Mikaelian

Chaque année, depuis 1984, les passes à anguille installées aux exutoires du Marais poitevin font l’objet d’un suivi des effectifs qui les empruntent pour progresser vers l’amont et coloniser le bassin. Il ne s’agit pas d’un suivi exhaustif de la quantité de civelles qui entrent dans le bassin mais il permet de donner une image des tendances d’évolution.

Documents joints

Documentation du PNR Marais poitevin
7 septembre 2009
2.5 MB

Suivi des passes à anguille du Marais poitevin

F. Hyacinthe, PNR du Marais poitevin

Le présent rapport est directement issu de l’analyse des mesures effectuées sur les passes
depuis le début des suivis et peut se voir comme un indicateur efficace des variations observées
depuis de nombreuses années en Marais poitevin, sur les jeunes stades d'anguilles.

Documentation du PNR Marais poitevin
7 septembre 2012
4.1 MB

Rapport passes à Anguilles 2010 à 2012

M. Lechevalier, S.Der Mikaelian, PNR du Marais poitevin

Lechevalier M., Der Mikaelian S., Suivi 2012 de la migration anadrome des civelles dans le marais poitevin. Rapport de Master 1 de l'Université de La Rochelle. 69p.

Fiches indicateurs

Phase de croissance : l’anguille jaune

Depuis 2002, un réseau de suivi par pêche électrique a été mis en place sur l’ensemble du Marais poitevin. Ce réseau est constitué de 33 stations réparties en 3 lots de 11 (9 en marais et 2 hors marais en amont du bassin de la Sèvre niortaise) pêchés en alternance une année sur trois.

  • Les stations ont été choisies en fonction de différents critères :
  • représentativité à l’échelle du territoire (répartition homogène)
  • accessibilité (bateau + matériel)
  • largeur homogène : entre 5 et 7 m
  • hauteur d’eau d’1,20 m maximum
  • conductivité inférieure à 1300 µS/cm (matériel non efficace au-delà)

Les données recueillies permettent de définir les caractéristiques de la population d’anguille dans sa phase de croissance, mais donne également des informations sur le peuplement piscicole en général.

Documents joints

Documentation du PNR Marais poitevin
7 juillet 2010
1.5 MB

Indicateur du niveau de presence de l'anguille dans le Marais poitevin de 2009 à 2010

B. Durozoi, ONEMA - S. Der Mikaelian, PNR Marais Poitevin

Le présent rapport présente les résultats des pêches électriques du réseau de suivi de
l'anguille jaune dans le marais poitevin pour les années 2009 et 2010. Le suivi des années
précédentes fait l'objet d'un précédent rapport réalisé par le Cemagref sur la période 2002 à
2008 (Rigaud et al., 2008).

Suivi des géniteurs : l’anguille argentée

Le suivi proposé consiste à réaliser une évaluation du flux d’anguilles argentées sur la Sèvre niortaise par capture-marquage-recapture, principalement pendant la période automnale et hivernale de chaque année en continu (d’octobre à mars) et plus ponctuellement entre avril et septembre, selon les conditions hydrologiques.

A cet effet, deux moulins situés à Niort ont été équipés de pêcheries scientifiques.
Il s’agit du moulin du Pissot (propriété Ville de Niort) et du moulin de Bégrolles (propriété privée).

L’objectif principal du suivi de ces pêcheries est d’estimer un flux d’anguilles d’avalaison et le potentiel reproducteur du bassin versant, sachant qu’il n’est pas possible actuellement de mettre en place un suivi au niveau de l’exutoire, principalement pour des raisons techniques.

Anguilles capturées à Bégrolles © PNR Marais poitevin

Il s’agit également d’étudier dans le même temps les périodes et les rythmes d’avalaison des anguilles et les mettre en relation avec les paramètres environnementaux (débits, turbidité, température,…) et de mieux connaître les caractéristiques des anguilles argentées (taille, poids,…). Le suivi est opérationnel depuis novembre 2013.

Documents joints

Rapports d'études du PNR Marais poitevin
15 mars 2016
4.0 MB

Suivi de l'anguille argentée sur la rivière index Sèvre niortaise

PNR Marais poitevin

Der Mikaelian S., 2016. Suivi de l'anguille argentée sur la rivière index Sèvre niortaise. Saisons de suivi 2013/2014 et 2014/2015. Rapport de l'Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin. Parc Naturel Régional du marais poitevin, 44p.

Fiches indicateurs