Repeuplements et transferts

Le repeuplement du saumon


Les transferts de civelles sur le bassin Loire

La France doit réserver 60% des civelles pêchées pour fournir les programmes de repeuplement en Europe et a choisi de mettre en place un programme français pour transférer une partie de ces civelles (10% du total des capture) sur les bassins français.

Etant donné qu’il est impossible à l’heure actuelle de reproduire artificiellement des anguilles européennes, le repeuplement est en réalité une opération de transfert d’alevins.

Le programme national “Repeuplement de l’anguille en France”

Pour assurer ces opérations, la France s’est dotée d’un dispositif expérimental de repeuplement sur son territoire.

Les sites potentiels de repeuplement en France ont été choisis pour chaque bassin versant pour éviter une situation défavorable à une bonne survie des alevins : mauvaise qualité de l’eau, existence d’une pêcherie ciblée, obstacles à la montaison ou à la dévalaison, etc.

Il est important de rappeler que les civelles destinées au repeuplement sont prélevées sur les captures des pêcheries professionnelles, et comptabilisées dans le quota de captures de civelles. Le repeuplement ne doit pas créer de captures au-delà du quota, mais peut créer un maintien de l’effort de pêche en offrant un débouché supplémentaire à la capture de civelles.

Documents

Rapports d'études
22 avril 2015
9.2 MB

2015 Rapport-expertise Repeuplement

GRISAM

Rigaud, Christian, Laurent Beaulaton, Cédric Briand, Fabien Charrier, Eric Feunteun, Virgile Mazel, Françoise Pozet, Etienne Prévost, Anne Tréguier, Guy Verreault. Rapport d'expertise GRISAM, avril 2015

En savoir plus