Evaluation 2014 de l’état de l’anguille européenne

 :    -   
Tendance :   
Mise à jour le 1 avril 2015

Le groupe de travail “Anguille” du CIEM (ICES WGEEL) publie chaque année un avis sur l’état de l’espèce européenne, les pressions et l’application des mesures de gestion issues du règlement européen, à partir des dernières données recueillies pour les états membres de l’UE.

A lire :

Tous les documents sont téléchargeables sur la page du groupe de travail : http://www.ices.dk/community/groups…

Extraits :

Le recrutement annuel de civelles dans les eaux européennes a augmenté sur les trois dernières années, de moins de 1% à 3,7% du niveau de référence 1960-1979 (Mer du Nord) et de 5% à 12,2% sur les autres estuaires européens.

Néanmoins ces deux indices de recrutement sont toujours en-deçà des niveaux de 1960-1979 et il n’y a donc pas de modification dans l’évaluation du statut de la population. En septembre 2014 l’UICN a renouvelé le classement de l’anguille européenne dans la liste rouge des espèces menacées en tant qu’espèce en danger critique d’extinction

Il n’a pas été possible de déterminer si le point de pivot de l’indice recrutement observé en 2011-2012 correspond à un changement de tendance, car il pourrait être lié à une auto-corrélation de la série temporelle. Néanmoins si cette tendance se poursuit sans modification le niveau de référence 1960-1979 pourrait être dépassé en 2030 en mer du Nord et en 2045 sur les autres estuaires européens.

L’échappement actuel d’anguilles argentées est évalué pour la saison 2012 à 6% de la situation ’pristine’ ou 25% du “potentiel actuel”, soit l’échappement possible dans la situation actuelle s’il n’existait aucun impact anthropique.

(Rappel : L’objectif du règlement est à 40% de la situation “pristine”)