La Commission européenne demande l’interdiction de la pêche des anguilles en atlantique et mer du nord

 :    -   
Tendance :   
Mise à jour le 16 novembre 2017

Les avis scientifiques “soulign[ent] l’importance de mettre fin à toutes les pêcheries qui ciblent les reproducteurs tant qu’aucune preuve manifeste de l’amélioration de l’état du stock n’aura été obtenue”, justifie la Commission.

Navires de pêche civelliers au tamis à Fromentine

La Commission européenne a présenté, le 7 novembre, sa proposition de quotas de pêche pour 2018 dans l’Atlantique et en mer du Nord. Elle réitère son souhait d’interdire la pêche des anguilles dans “toutes les eaux” de l’Union européenne. En octobre, elle avait déjà proposé aux Etats de bannir la pêche commerciale et récréative de l’anguille européenne en mer Baltique en 2018. Mais les Etats ont préféré reporter leur vote afin de “pouvoir débattre d’une stratégie pan-européenne destinée à garantir la protection et l’exploitation durable de ce stock”.

Les Etats membres discuteront à nouveau les 11 et 12 décembre prochain sur cette interdiction.

L’Union a réalisé d’important progrès au cours des dernières années pour la gestion des pêches, puisque 44 stocks sont désormais exploités au niveau correspondant au rendement maximal durable (RMD) alors qu’ils n’étaient que 5 en 2009. L’objectif visé par la politique commune de la pêche consiste en ce que tous les stocks soient pêchés à des niveaux durables d’ici à 2020.

En savoir plus