Transferts de civelles sur l’UGA Loire

2017  :   indefini
Tendance :   diminution
Mise à jour le 28 août 2017

Sur l’UGA Loire en 2017, 551 kg de civelles ont été transférées sur le bassin de la Loire et des côtiers vendéens dans le cadre du plan de gestion national de l’anguille.

Les alevinages effectués en 2017 sur la Maine et la Sèvre nantaise correspondent à 50% des objectifs fixés par l’appel à projets 2016-2017.

L’augmentation en moyenne du prix d’achat mareyeur du repeuplement européen explique en partie ce bilan. Pour l’UGA Loire cours d’eau vendéens, un autre facteur est à prendre en compte. En effet, les alevinages de cette année ont été effectués plus tôt dans la saison, en février, pour suivre les préconisations scientifiques (« meilleure adaptation des civelles au milieu »). Or c’est à cette période que le prix du sous-quota consommation » pour la civelle est le plus fort. Il a donc été plus difficile de mobiliser la quantité de civelles pêchées suffisante au projet de repeuplement à cette période de l’année. » précise Déborah Gornet, chargée de mission à l’association pour le repeuplement anguilles en France (Ara France).

Source : Le Pêcheur professionnel, 28 août 2017.

La modification des conditions de financement des alevinages depuis l’appel à projets 2015-2016 limite également la part de financement public des projets d’alevinages. Seuls les porteurs de projets reconnus « de droit public » peuvent prétendre à une subvention de 96% du projet. Sur l’UGA Loire, seul le COREPEM a ainsi pu soumettre des projets en 2016, 2017 et 2018.

Présentation de la mesure

La France doit réserver 60% des civelles pêchées pour fournir les opérations de repeuplement en Europe et a choisi de mettre en place un programme français pour transférer une partie de ces civelles (5 à 10% du total des captures) sur les bassins français.

Le ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (direction des pêches maritimes et de l’aquaculture et direction de l’eau et de la biodiversité) et l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) soutiennent ce programme de repeuplement de l’anguille dans les différents bassins concernés par cette mesure initiée en février 2010.

Etant donné qu’il est impossible à l’heure actuelle de reproduire artificiellement des anguilles européennes, le « repeuplement » est une opération de transfert d’alevins. Les civelles sont capturées en estuaire au tamis poussé par les pêcheurs professionnels de civelles et alevinées dans des sites favorables du bassin.

Les sites potentiels de repeuplement en France ont été choisis pour chaque bassin versant pour éviter une situation défavorable à une bonne survie des alevins : mauvaise qualité de l’eau, existence d’une pêcherie ciblée, obstacles à la montaison ou à la dévalaison, etc.

L’appel à projet 2017-2018

L’appel à projet a été publié le 23 mai 2017. Il définit les modalités des opérations de transfert de civelles, de suivi (sur 3 ans) et de financement des projets (incluant le coût d’achat des civelles auprès des mareyeurs).

Il attribue à l’UGA Loire soit 1 040 000€, soit 52% du budget du programme national dédié aux opérations de repeuplement pour les bassins français (identique au programme 2016-2017 ).  Le coût de suivi est plafonné à 30% du coût total, l’achat des civelles à 350€/kg.

Les projets ont été reçus jusqu’au 31 juillet 2017 et évalués par le comité de sélection national le 14 septembre 2016.

Textes réglementaires
28 août 2017
527,3 KB

Appel à Projets Repeuplement Civelles 2017-2018

Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Un appel à projets est lancé du 23/05/2017 au 31/07/2017 afin de financer la réalisation d’un certain nombre de projets de repeuplement dans six unités de gestion de l’anguille pour la campagne de
pêche 2017/2018.

L'appel à projets 2016-2017
L'appel à projets 2015-2016
Les appels à projets 2014-2015

En savoir plus

Pour plus d’informations, consultez le site de la DREAL Pays de la Loire ou de l’association ARA France, chargée de la coordination des porteurs de projets.
Photo ONEMA