Le programme européen de repeuplement de l’anguille

Le programme “Repeuplement anguille” prévu par le règlement européen est une mesure destinée à prélever une partie des civelles pêchées dans les estuaires européens (principalement en France et Espagne) pour les déverser dans des bassins où le recrutement naturel n’est plus suffisant.

Etant donné qu’il est impossible à l’heure actuelle de reproduire artificiellement des anguilles européennes, le repeuplement est en réalité une opération de transfert d’alevins.

Réservation des civelles pour les transferts

La France a choisi de diviser le quota de capture des anguilles de moins de 12cm par les pêcheurs professionnels en deux sous-quotas : un quota “consommation” destiné au marché alimentaire et un quota “repeuplement” destiné au programme de transferts d’anguilles européen.

La répartition des captures de civelles entre la consommation humaine et les alevinages est estimée à partir des déclarations de vente des mareyeurs.

Il est important de rappeler que les civelles destinées au repeuplement sont prélevées sur les captures des pêcheries professionnelles, et comptabilisées dans le quota français de captures de civelles. Le repeuplement ne doit pas créer de captures au-delà du quota, mais peut créer un maintien de l’effort de pêche en offrant un débouché supplémentaire à la capture de civelles.

Devenir des civelles pêchées

Données des rapports des plans de gestion nationaux / EuroStat, source : rapport CIEM/WGEEL 2013

Destination des civelles exportées de France

Le taux de “pertes” est estimé à 43,7% des civelles pêchées en France en 2013. Il correspond à la différence entre le poids capturé et le poids total des déclarations d’exportations ou de déversements. Cette différence comprend donc la perte de poids et la mortalité post-capture, les sous-déclarations d’export et les activités illégales.

En Europe ce taux est estimé à 43% en 2013. Il a augmenté (23% en 2012), particulièrement pour la France et l’Espagne. Elle est moindre au Royaume Uni (10%) où les captures sont faites au tamis à main.

Les opérations de transferts de civelles en France

Toutes ces anguilles ne sont pas destinées à repeupler les bassins de nos voisins européens. En effet, la France a proposé que 5 à 10% des civelles capturées soient destinées aux opérations de repeuplement des bassins français. Pour assurer ces opérations, la France s’est dotée d’un dispositif expérimental de repeuplement sur son territoire. Les sites potentiels de repeuplement en France ont été choisis pour chaque bassin versant pour éviter une situation défavorable à une bonne survie des alevins : mauvaise qualité de l’eau, existence d’une pêcherie ciblée, obstacles à la montaison ou à la dévalaison, etc.

Documents

Rapports d'études
22 avril 2015
9,2 MB

2015 Rapport-expertise Repeuplement

GRISAM

Rigaud, Christian, Laurent Beaulaton, Cédric Briand, Fabien Charrier, Eric Feunteun, Virgile Mazel, Françoise Pozet, Etienne Prévost, Anne Tréguier, Guy Verreault. Rapport d'expertise GRISAM, avril 2015

Rapports d'études
24 septembre 2013
5,2 MB

EIFAAC / ICES WGEEL Report 2013

ICES Advisory Committee

Rapport 2013 du groupe de travail "anguille" ICES/EIFAAC.

ICES. 2013. Report of the Joint EIFAAC/ICES Working Group on Eels (WGEEL), 18–
22 March 2013 in Sukarietta, Spain, 4–10 September 2013 in Copenhagen, Denmark.
ICES CM 2013/ACOM:18. 851 pp.