Déversements de saumons

2017  :   bon
Tendance :   diminution
Mise à jour le 5 avril 2018

En 2017, plus de 1 034 000 saumons ont été déversés sur le bassin Loire dans le cadre du programme de soutien d’effectifs et de repeuplement que ce soit au stade oeuf, alevin, pré-smolt ou smolt.

Présentation de la mesure

Le soutien des effectifs est prévu dans le cadre du PLAGEPOMI 2014-2019. La maîtrise d’ouvrage de cette opération est assurée par l’Etablissement Public Loire.

L’objectif est de produire en captivité (pisciculture) des jeunes saumons dont les caractéristiques (taille, poids, etc.) se rapprochent le plus possible des jeunes saumons nés dans la rivière, afin d’augmenter le nombre de juvéniles présents dans la rivière et donc d’augmenter les chances de voir revenir un plus grand nombre d’adultes quelques années plus tard. Le soutien d’effectif permet ainsi de maintenir un effectif de saumons suffisant pour ne pas risquer l’extinction de cette population (unique en France et en Europe) pendant que les améliorations nécessaires pour recouvrer une population naturellement autonome (renouvellement de la population) soient réalisées (problématique de franchissement des ouvrages à la montaison comme à la dévalaison, qualité de l’eau, etc.).

Suivi des déversements

En 2017, le nombre maximum de saumons (tous stades confondus) à produire et à déverser dans les rivières Allier,  Dore, Sioule, Arroux et affluents et Gartempe et affluents est de 1 012 000 individus. Les effectifs déversés en 2017 (1034000) sont pour la première fois depuis la mise en place du marché repeuplement conforme à l’objectif.

La rivière Alagnon n’a pas fait l’objet de déversement en 2017 compte tenu du classement en « zone refuge » de ce cours d’eau. En effet, les déversements de saumons sur ce cours d’eau étaient en contradiction avec la volonté des acteurs de gérer ce cours d’eau de façon patrimoniale.

Source des données

Etablissement Public Loire, CNSS, PLAGEPOMI

En savoir plus